La couverture médiatique de la crise ivoirienne a occulté l’héritage historique et les intérêts économiques énormes en jeu qui en forment la toile de fond. Cette omission a servi la campagne de désinformation qui a été menée pour accréditer les thèses de la France, les solutions de sortie de crise qu’elle a fait cautionner à Marcoussis et pour conforter ceux qui les supportent. Parmi eux figurent Plus >