Karl Marx avait prédit le dépérissement de l’Etat dans l’attente de l’avènement d’une société communiste idyllique, capable d’autoréguler les déséquilibres économiques et de rendre le pouvoir aux masses. Il aurait été stupéfait de voir sa prophétie réalisée, non par le communisme, mais par la mondialisation sous l’égide du libéralisme économique anglo-américain. C’est l’ouverture des marchés à la Plus >