Les répercussions mondiales de la débâcle financière de Wall Street de 2008 et la disette économique qui s’est ensuivie ont aggravé les déficits des comptes nationaux et aiguisé les élans protectionnistes. Les pays s’échinent à maintenir au plus bas le niveau de leurs taux de change pour faire de la recrudescence de leurs exportations le remède aux maux multiples auxquels ils sont confrontés : Plus >