En dix ans, Abdoulaye Wade, le président du Sénégal, a modifié 15 fois la constitution du pays pour asseoir toujours d’avantage son pouvoir personnel. A huit mois des prochaines élections présidentielles de février 2012, sa 16eme tentative de modification visait à lui permettre de se présenter pour un 3eme mandat contrairement aux dispositions constitutionnelles qui limitent les mandats présidentiels à 2. De surcroît, en créant le poste d’un Vice-Président qui lui succéderait, il se préparait à se faire succéder par son fils, Karim Wade, qui est déjà détenteur de 4 portefeuilles ministériels dans le présent gouvernement. Les Sénégalais ne s’y sont pas trompés et ont exprimé leur désapprobation en manifestant massivement dans les rues de Dakar le 23 Juin 2011. Ils ont fait plier Wade qui a été contraint de renoncer à son projet.

 

Share