Le Président sénégalais, Abdoulaye Wade, s’entête à vouloir briguer un troisième mandat en dépit des dispositions constitutionnelles qui limitent à deux les mandats qu’il doit passer à la tête du pays et qu’il a déjà effectués. S’il persiste dans son entêtement, le Sénégal risque de plonger dans les mêmes affres de violence et d’instabilité que des pays comme la Cote d’Ivoire, la Guinée ou le Niger ont connus dans un récent passé.

En revanche, s’il entend raison et met fin à son projet, le pays peut nourrir l’ambition de devenir une puissance économique régionale pour peu qu’il élise à sa tête un gouvernement compétent soucieux de développement et qu’il préside à la réforme de la convertibilité et du taux de change fixe du franc CFA. C’est l’objet de l’entretien qu’a eu le vétéran journaliste Sada Kane de 2s TV avec Sanou Mbaye autour de son livre: « L’Afrique au secours de l’Afrique »

Share